jeudi 30 janvier 2014

Accident

Un trou dans la tête !


Un trou dans la tête, beaucoup de larmes, beaucoup de sang et une nuit d'insomnie.
Cool comme programme non ? 

Hier, 15h30, alors que je travaillais sur l'ordi et que Loulou dormait, je reçois un coup de téléphone d'un numéro inconnu. Heureusement, je réponds. Je ne sais pas pourquoi puisque d'habitude je ne réponds pas. L'intuition maternelle peut-être. 
Et là, j'entends :
"Bonjour, c'est la maîtresse d'Enzo. Il s'est blessé dans la cour, il faudrait venir le chercher de suite parce qu'il saigne beaucoup". 

3 minutes plus tard, nous étions à l'école, pâlots, en stress, et pour ma part, avec une bonne dose de RESCUE sous la langue (c'est ma drogue en cas de coup de stress). 

Bien sûr, lorsqu'on arrive à l'école, pour ajouter un peu de stress, personne ne nous répond lorsqu'on sonne. A 3 reprises, personne ne vient nous ouvrir. On était fous !

Finalement, Loulou intercepte une maîtresse dans la cour et on finit par nous ouvrir.

Et là on découvre Enzo, manteau, T.shirt et pull en sang, un gros bandage autour de la tête, en pleurs. 
Mon Amour !!!!
Que c'est dur de voir son enfant souffrir. Et puis, je trouve que c'est pire quand ils ne sont pas avec nous pour pouvoir les consoler de suite !!!!! Arghhhhh

Bref, la maîtresse nous explique rapidement "il est tombé contre le portail". On n'en sait pas plus. On part donc de suite consulter le médecin (pas l'hôpital parce qu'on a eu une mauvaise expérience, 4 heures d'attente avec le menton ouvert...). Je précise que nous partons sans savoir au juste où il s'est fait mal puisqu'il a un bandage tout autour de la tête.

Et là, la parodie, l'ATSEM qui met plus de 5 minutes pour nous faire signer un registre de sortie, discute, nous explique qu'elle a eu peur...bla bla bla et nous, on est en panique et on a qu'une seule envie : sortir et aller consulter le médecin. Ils ne se rendent pas compte parfois. Merde c'est notre gosse qui souffre!

Bon, on finit par sortir et sur le chemin on rencontre la pharmacienne que nous connaissons depuis gosses. Finalement, c'est elle qui auscultera Enzo. 
Verdict, la plaie est un peu grande mais là où elle est placée (à l'arrière de la tête) cela ne sert à rien de recoudre. Ce ne serait qu'esthétique.
OUF !!!

On rentre à la maison, soulagés. Enzo en rentrant pleure beaucoup et évacue toute sa peur. Il a été très impressionné par le sang.  Cette partie du corps saigne énormément. Papa est un peu abattu par le stress et moi ce n'est que quelques heures après que je vais avoir le contre-coup.

Mini Loulou a une belle entaille dans la tête. 






Mon pauvre bichon !!!



Et puis, ensuite, est venu le temps de la culpabilité. Je me sentais coupable de ne pas l'avoir fait vérifier par un médecin. D'autant que tout le monde me disait qu'il fallait le surveiller, qu'un coup à la tête c'était pas anodin, qu'il fallait surveiller vomissements, maux de têtes, étourdissements... Pas très rassurant quoi !

J'ai, ou plutôt, nous avons passé une très mauvaise nuit alors qu'Enzo a dormi comme un loir. J'étais mal. Mal à cause de la peur et de la douleur qu'avait ressenti mon p'tit loup. J'ai fait pas mal de cauchemars où je voyais son oreiller tout tâché de sang. Et puis y a eu le chat, que j'ai surveillé toute la nuit car il avait la fâcheuse envie d'aller sentir la tête d'Enzo (on n'a pas pu bien lui laver la tête en rentrant de l'école, il y avait surement l'odeur du sang qui persistait).
Une belle insomnie quoi !

Aujourd'hui, Enzo va bien, l'entaille commence à croûter. Tout le monde a repris ses esprits.

Mais une questions subsiste : 
le moment de la récréation est-il suffisamment surveillé à l'école? 

Pour bien connaitre ce monde de l'enseignement, je sais pertinemment que le moment de la récréation est un moment de relâche pour les enseignants. Même si c'est un moment compté dans leurs heures de travail, même si c'est un moment d'éducation à part entière, le métier d'enseignant est difficile, éprouvant moralement et physiquement et quand arrive le moment de la récréation, cela fait une petite pause dans leur journée.
Seulement voilà, en trois ans d'école, cela fait 2 fois qu'Enzo se blesse. L'année dernière il a été recousu au menton, et pourtant ça n'est pas un enfant particulièrement turbulent. 
Ca fait beaucoup, surtout quand c'est de notre enfant qu'il s'agit.
Autre chose me met la puce à l'oreille quant à la surveillance de la cour : les enfants n'ont pas le droit de porter d'écharpe. "C'est trop dangereux". Heureusement qu'on habite pas dans le Nord. Cela me porte à croire que la surveillance n'est pas optimale, les maîtresses n'ont pas l’œil partout puisqu'elles craignent des étranglements avec les écharpes.
Les écharpes sont aussi interdites dans les écoles de vos enfants ?

Pour avoir fait le tour de plusieurs écoles dans ma carrière d'enseignante, je n'ai jamais vu le même système de surveillance dans les cours de récréation.
Parfois toutes les classes ont récré en même temps et certains enseignants sont en pause, d'autres de surveillance.
Dans d'autres écoles, les classes vont en récré une par une, une trentaine d'élèves seulement en même temps dans la cour, et leur maître ou maîtresse de surveillance. 
Parfois des écoles avec deux temps de récré pour couper les élèves en deux mais peu de maîtresse pour le nombre d'élèves.

Et puis, y a aussi le problème de la surveillance. 
Dans certaines écoles la consigne est simple : pas de regroupements d'enseignants pour "papoter", chacun dans un coin de la cour en surveillance renforcée. Et malheureusement, dans d'autres écoles tous les enseignants regroupés qui discutent et qui relâchent leur attention.

Je ne veux pas juger. On a tous besoin de temps de "pause".
Je crois qu'il faudrait une règle commune pour toutes les écoles pour que la surveillance soit opérationnelle et ainsi éviter certains accidents. Tout en sachant qu'on ne peut pas éviter 100% des accidents. 
D'après moi, tous les enseignants devraient être dans la cour, de surveillance. Chaque enseignant connait ses élèves, et peut ainsi les interpeller, les rappeler à l'ordre et surveiller certains débordements.
 

Et vous qu'en pensez-vous ?
Savez-vous comment se passe la récréation dans l'école de vos enfants.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !