samedi 25 janvier 2014

La lessive, ça me lessive !

Lessivée 


Non mais oh ! Il est 23h00, je rentre du boulot et qu'est-ce que je fais ? 
Non, je ne vais pas me coucher !
Non, je ne fais pas un câlin à mon fils.
Non, je ne m'installe pas devant ma Tv !!!

Je fais une lessive. Encore et encore.

Et qu'est-ce que j'ai fait ce matin en me levant ? 
Une lessive. Aussi.

C'est incroyable le nombre de lessive qu'on fait par semaine vous ne trouvez pas? 

Nous on est 3 à la maison, et sans mentir je dois faire environ 6 lessives par semaine, sans compter les 2 lessives de torchons (spécialement pour la pizzeria). 2 lessives de torchons à laver à 90° avec le cycle le plus long de la machine (genre 3 heures)... et plusieurs pastilles de javel.

Topissime !

D'abord, pour bien faire sa lessive, il faut UNE BONNE LESSIVE.

Ariel, Omo, Persil, Skip, Le Chat... peu importe. La lessive au top du top doit répondre à trois critères bien précis (au moins) :
  1. Elle doit décaper ! Bien laver, même à basse température (économies d'énergie oblige !) c'est la base. Surtout avec nos petits monstres qui pourrissent tout (n'ayons pas peur des mots). Vous avez toutes connu les genoux des joggings verts fluo, les poignets des manteaux d'un marron douteux, les écharpes collantes, et surtout les traces de stylos, feutres ou peinture sur les T-shirts. Donc dé-ca-pan-te !
  2.  Elle doit sentir bon, voire très bon. D'un parfum soutenu car toutes et tous avons laissé nos lessives "moisir" dans la machine plusieurs heures après que la machine ait fini son cycle. On n'a pas que ça à faire de surveiller la fin du cycle. Et même si on passe devant la machine 50 fois par jour, y a d'autres priorités : le repas, le ménage, les devoirs, le boulot... Bref ! Elle doit avoir un parfum intense histoire que les odeurs de renfermé disparaissent. Sinon, une seule solution : refaire tourner la machine.
  3. Elle doit être équipée pour le mélange des couleurs. Ras le bol de trier le linge ! Le noir, le gris, le rouge, le fluo, le blanc, le clair, le foncé, les vêtements neufs qui déteignent... marre, marre, marre ! Je veux pouvoir tout mélanger, enfourner le linge dans la machine les yeux fermés. 
Bon ensuite, pour ne pas avoir à faire trop de lessives, il faut SE CHANGER LE MOINS SOUVENT POSSIBLE;
Bon c'est là que je suis nulle à chier. Cela vient d'une habitude de maîtresse en fait. Mon généraliste de l'époque (où j'étais enseignante) me disait de me changer chaque jour (entièrement) pour éviter les épidémies. J'étais assez sujette à tout chopper : gastro, grippe, rhume... tout le temps. Du coup, il m'avait expliqué la raison pour laquelle les maîtres d'antan portaient des blouses : c'était (entre autre) afin d'éviter de ramener des microbes sur leurs vêtements à la maison. La blouse restait à l'école. 
Légèrement hypocondriaque à l'époque (depuis je me suis soignée), je suivais ses conseils à la lettre. 
J'ai donc gardé l'habitude de changer de vêtement quotidiennement. Bon la culotte et le sous-tif, ok. Le t.shirt aussi. Mais le pantalon et le pull... Ca pourrait faire plusieurs jours. Mais c'est plus fort que moi (un toc subsiste encore ?). 
Donc, quotidiennement, le panier de linge sale monte, monte...

Pour bien faire sa lessive, il faut aussi choisir un CYCLE COURT de préférence et avec une BASSE TEMPERATURE (pour économiser eau, énergie...) car de nos jours tout compte, y a pas de petites économies, et puis, c'est pour l'avenir de nos enfants. Et ça, ça compte !  Bon sur ce point on est d'accord. A la maison on respecte au moins cette règle. Sauf pour les torchons de la pizzeria, mais là pas le choix ! La sauce tomate ça pardonne pas.

Il faut aussi surveiller la FIN DU CYCLE pour éviter le "linge qui pue" mais là, le choix de la lessive peut aider. 

Voilà, la machine est finie, la lessive aussi. 

Mais non !
Ca n'est qu'un début. 


Maintenant, non seulement il faut se porter la corbeille de linge qui pèse un âne mort. Mais en plus il faut ETENDRE LE LINGE. 


Là, les questions se bousculent : où ? Dedans ? Dehors ? Quel temps fait-il aujourd'hui ? Et demain ? Pluie ? Vent ? Soleil ? Ne fera-t-il pas trop froid ? 

Donc on finit par étendre le linge dans le meilleur endroit possible, en croisant les doigts pour que la météo ne se soit pas planté. 
Et on attend. Parfois 24heures, parfois plus longtemps, parfois on retire son jean préféré (plus long à sécher bien sûr) pour le mettre sur le chauffage histoire de pourvoir le mettre plus vite, parfois on finit de sécher les chaussettes de son mari au sèche-cheveux...parfois même on fait sécher ses mi-bas coincés dans la fenêtre de la voiture pendant un long trajet (histoire vécue il n'y a pas 1 mois, et oui, chapeau bas). Bref, on galère pour le faire sécher, ce foutu linge. 
Et l'été, au contraire, il faut faire gaffe aux marques de soleil qui abîment nos fringues. Pfffffff

Lavé, séché, maintenant que fait-on de notre linge propre? 

Deux solutions :
Soit on repasse soit on ne repasse pas. Vous vous faites quoi? Ca m’intéresse parce que parfois j'ai l'impression d'être un extra-terrestre...La seule (ou presque) à repasser... 


Si on repasse, on entasse. On entasse jusqu'à ce que le linge finisse par se casser la gueule par terre nous rappelant que nous sommes de mauvaises ménagères. Alors on se met au repassage. De longues heures. Pour mon cas, c'est dans la chambre, isolée du reste de la famille, avec la Tv, histoire de m'occuper. Je ne déteste pas particulièrement repasser mais c'est une perte de temps. Sauf que là aussi, je suis pleine de tocs : je ne porte mes fringues que si elles sont repassées. Et donc, j'applique cette règle aux deux hommes de ma vie. Je trouve négligé de porter des vêtements froissés. C'est mon côté "Bree Van De Kamp"!!! Par contre je ne vais jusqu'à repasser les slips, les serviettes de bain ni les draps, c'est déjà ça. Heureusement que je repasse assez vite avec mon fer de compétition. 

Si on ne repasse pas, c'est quand même la galère, faut pas croire. Lorsque qu'on retire le linge de l’étendoir, faut le plier, avec le moins de plis possible (histoire de ressembler à la parfaite ménagère). Et faut faire ça de suite parce que si on entasse le linge propre, il prendra de mauvais plis. Malheur !

Et comme si ça ne suffisait pas, il faut à présent ranger le linge. Et dans les bons placards!!! Pas comme nos chers maris qui rangent les culottes blanches avec les noirs, les t.shirt de maman avec ceux de papa, les joggings avec les pantalons habillés, bref les torchons avec les serviettes. Et tout ça avant que votre (vos) enfant (s) sautent sur le lit (où vous aviez classé tout votre linge repassé) et n'écrase tout.

Voilà, et quand tout est fini, on passe à nouveau devant la corbeille de linge sale et faut recommencer, parce qu'elle est pleine. 
Et encore on a de la chance les nanas, on a une machine à laver à la maison. Imaginez-vous au lavoir !


A vous de réagir. Peut-être avez-vous LE bon plan pour éviter toute cette perte de temps !





10 commentaires:

  1. Moi je repasse mais j'avoue que de plus en plus j'achète pour moi des vêtements dans des manières qui me permettent de ne pas repasser...
    Sandra

    RépondreSupprimer
  2. Alors moi personnellement je ne met pas systématiquement au sale les vêtements que j'ai porte le jour.
    Aujourd'hui j'ai mis un jean et un pull et je ne les ai pas mis au sale.
    Je n'ai pas transpirer, je n'ai pas été dans un endroit ou je sentais la friture alors je n'en vois pas l'utilité.
    Tout comme mon soutien gorge je ne le lave pas tous les jours et j'espère ne pas en choquer..
    Bien sur si je fais du sport ou que j'ai transpirer évidemment je le lave mais sinon je ne vois pas l'intérêt comme une culotte ou des chaussettes ou la bien sur ça part au sale direct.

    Concernant le repassage, je ne repasse que le strict nécessaire comme une chemise ou un t shirt.
    Je ne repasse pas les draps, ni les torchons, ni les serviettes.
    Lorsque j'étends des t shirts ou pull je les mets sur cintre et ce n'est quasiment pas froissé.
    Mes jeans se défroissent sur moi alors je m'en passe.
    Alors je n'y passe pas beaucoup de temps.

    Par contre une fois j'avais accumulé du retard et la panière débordais alors j'ai fait appel a quelqu'un qui me repassait e linge.
    Je lui menais la panière elle me prenais 8 euros de l'heure et je peux te dire que 16 ou 24 euros c'est rien à côté du gain de temps!!
    Pendant ce temps la je pouvais faire autre chose.

    Concernant le rangement j'ai un grand tiroir ou je mets mes culottes et mes soutiens gorge et je ne plie pas c'est mis en vrac dedans. Le noir est mélangė au blanc mais y'a que moi qui le voit.
    Mes pantalons sont pliés et rangés les uns sur les autres, jogging ou jean ...
    Qd je veux un jean je sais le reconnaître...

    Voilà je n'y pas passe beaucoup de temps je préfère profiter pour faire d'autre choses beaucoup plus importante.

    Bisous Céline ( de Marseille )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois être trop "maniaque" ou plutôt, j'aime quand c'est rangé, carré quoi ! Je ne m'estime pas maniaque. Mais j'aime que tout soit rangé, repassé, je n'aime pas mettre des fringues qui auraient une quelconque odeur. Cela dit, avant, les femmes repassaient et ça ne semblait pas aussi tabou que maintenant. Elles ne travaillaient pas certes, mais bon, si elles repassaient c'est que c'était utile.
      Moi je trouve ça utile mais pesant.

      Supprimer
  3. sympa cet article je découvre ce blog grace à Fany! Et bien moi je repasse au jour le jour (oui ca fait bordel je vous l'accorde car.. ) la table à repasser reste dans le couloir à l'étage pas loin de la chambre des ptits et je repasse le soir ce dont on va avoir besoin le lendemain et point barre!! pas envie de perdre du temps avec des corbeilles entières! Ca c'est juste quand on part en vacances et que je sais que je pourrai pas repasser là bas
    Et puis l'hiver faut pas rever je repasse pas les tshirts des ptits, de toutes facons on les voit pas ils sont sous les pulls :p
    donc c'est surtout pour le pantalon et pull/gilet!
    Et idem je lave pas mon jeans et pull tous les jours, selon ce qu'on fait ca peut se reporter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée est bonne : repasser seulement ce dont on a besoin. Faut avoir de la place par contre pour garder la planche à repasser au mi-temps. Moi dans mon 2m2 ça va être dur !
      Perso, j'ai "souffert" (entre guillemets) du fait que ma maman ne repassait pas. Les vêtements étaient dans la corbeille et l'armoire quasi vide. Moi, ce que j'aimais c'était avoir une armoire pleine pour changer de vêtements dans la journée. Parce que jeune, j'adorais me changer, faire mes petits défilés de mode... Du coup, je garde ce plaisir d'avoir mon armoire pleine, mes vêtements à dispo, pour que chaque matin je puisse choisir ce que je veux mettre sans m'imposer une tenue préparée la veille.
      Je suis tarée non ?
      Pareil pour le jean, je le mets plusieurs jours !

      Supprimer
  4. Et bien moi je vais vous avouer quelque chose : jai l'enorme chance d'avoir ma belle maman qui garde Hugo 2 fois par semaine ches moi et qui me fait TOUT mon repassage. Je lui en suis vraiment reconnaissante car ca me faig gagner enormement de temps ou je peux profiter de mon fils que je ne vous pas beaucoup la semaine. Elle me fait aussi tourner quelques machines. Cest une vrai aide pour ca merci belle maman. Sinon j'ai trouve une top technique pour les draps je les mets sur le lit avant de repasser et je le repasse directement sur le lit. Lit au carré assuré :)
    Bisous Ludi

    RépondreSupprimer
  5. Alors ça c'est pas du jeu ! Qu'est-ce que j'aimerais ne plus avoir à me soucier du linge. Gain de temps : 4 heures par semaine (au moins).
    Pour le linge de maison je retiens l'idée. Dès ce lundi j'essaye de repasser les draps direct sur le lit. Merci Ludi

    RépondreSupprimer
  6. Alors le repassage direct sur le lit?
    C'est un peu de gym mais ca marche bien. La 1ere fois que Ghis m'a vu faire il m'a pris pour une gaga.
    Cest vrai j'avoue avoir beaucoup de chance sur ce point la.

    RépondreSupprimer
  7. Ecoute, j'ai pensé à ton astuce la dernière que j'ai changé mes draps (en 2011 je crois)... Mais j'ai eu la flemme. Surtout que nous sommes en hiver et que mes draps sont bien cachés sous ma grosse couette. J'te dirai ça en été !
    Bizzz

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !