lundi 20 avril 2015

Acheter d'occasion. Qu'en pensez-vous ?

 
 Il y a quelques mois à peine, je n'aurais jamais pensé faire l'apologie des achats d'occasion.
Ayant toujours acheté des articles neufs, que ce soit côté habillement, ameublement ou déco, j'ai toujours aimé le neuf, le revendiquant parfois (un peu trop) haut et fort.



C'est vrai que quand on est jeunes adolescents, les fringues d'occas' c'est  kitch, c'est ringard et surtout c'est pas à la mode. La honte quand on a à porter des vêtements d'occasion déniché par nos parents (et pourtant certains n'ont pas le choix!).
Quand nous devenons de jeunes adultes, on se doit d'acheter des fringues neuves, parce qu'on est fiers d'avoir nos premiers jobs qui nous payent tous nos achats. Finies les dépenses via nos parents, à présent on peu s'acheter tout ce qu'on veut parce qu'on travaille pour.
Jeune maman, c'est encore pire. On a envie que tout soit beau, que tout soit neuf, que tout sente bon pour notre bébé (qui le vaut bien). On achète à profusion, les dépenses vont bon train pour nos petits chérubins qui viennent de naitre. Et dans les espaces jeunes mamans (magasins, petites boutiques, grandes surfaces, internet aussi) tout est prévu pour faire cracher du fric aux mamans. On craque toutes pour la poussette high-tech, pour le bavoir cousu main ou pour la grenouillère de marque qui vaut la peau des fesses.

Et puis quand on s'est installé dans notre vie de maman, quand on a "un peu" d'expérience, quand on a pris le temps d'observer le comportement et la vitesse de croissance de nos enfants...on achète enfin différemment.

Aujourd'hui, à 37 ans (et toutes mes dents) et Enzo qui vient de fêter ses 7 printemps, je n'ai plus honte de dire que j'achète parfois d'occasion.

Qu'on se le dise d'emblée, je n'achète jamais d'occasion ni les vêtements, ni les chaussures... Tout ce qui touche à l'intimité, au corps, à l'hygiène reste pour moi trop important pour acheter d'occasion sans savoir d'où vient l'article qu'on se procure.

Mais pour le reste... je commence à devenir une pro des achats d'occasion.

Mais pourquoi un tel virage dans ma carrière de shoppeuse ?

Tout d'abord, j'ai choisi d'acheter certains articles d'occasion parce que c'est la crise. Malgré un monde fou dans les stations de ski, malgré une hausse de 50% des ventes de voitures de luxe en  France en 2014, malgré la multiplication des smartphones autour de moi (soit disant un produit de luxe -je viens de l'entendre aux infos-), toujours plus luxueux et plus performants...chez nous c'est la crise ! Pas chez vous ?
Alors il faut se serrer la ceinture, privilégier les achats utiles et nécessaires, et parfois acheter d'occasion plutôt que neuf parce qu'on a plus le sou.
C'est de cette manière que nous avons choisi d'acheter notre I Pad. Nous l'avons acheté à mon frère, qui n'en n'avait plus l'utilité et qui en avait pris extrêmement soin. Alors c'est vrai, nous n'avons pas la dernière tablette à la mode, hyper performante, mais vu le besoin que nous en avions, nous avons préféré acheter d'occasion plutôt que de faire des dépenses dont nous n'avions pas les moyens.
Achat d'occasion : par le biais du bouche à oreille.

Mais la crise économique qui nous touche de plein fouet n'est pas notre seul argument pour acheter d'occasion. Nous voulons absolument protéger notre fils de cette société de surconsommation. Parce que nous ne voulons pas qu'il achète tel ou tel produit par seul effet de masse, pour faire comme les autres. Notre société tend à se robotiser, laissant peu de marge à l'émotion, à l'envie profonde, au besoin réel...tout est robotisé, même nos achats se font sans réflexion. L'hyper-consommation me fait peur, me répugne. Il faut absolument éduquer nos enfants à éviter d'acheter comme tout le monde.
Nous, nous achetons (évidemment ! nous ne vivons pas au fond d'une grotte privés de toute civilisation) mais nous ne sommes pas l'affût du dernier téléphone à la mode, de l'écran plat dernier cri, des jouets high-tech dernière génération ou de la voiture design qui épatera notre entourage (le téléphone de l'Homme a 4 ans, notre TV a plus de 5 ans, notre I Pad a été acheté d'occasion et notre voiture est une marque bas de gamme que nous avons acheté il y a 7 ans). Nous nous contentons du nécessaire, de l'utile, et parfois nous nous permettons des extra avec des envies dont nous avons "vraiment" envie.
Alors je ne veux pas inculquer à notre fils des valeurs de futilité, l'envie de changement permanent, d'accumulation (ou de collection), de consommation pour la consommation et de gloutonnerie.
Voilà pourquoi nous avons choisi d'acheter le dernier jeu à la mode sur console vidéo d'occasion. Les Skylanders ont leur place chez nous, mais nous n'avons pas eu à débourser des sommes astronomiques pour les avoir. Tout a été acheté d'occasion, Enzo est tout aussi content d'y jouer. Les jeux sont les mêmes qu'en magasin, fonctionnent tout aussi bien et sont moins chers.
Achat d'occasion : aux puces de notre village (à un petit garçon qui vendait ses jouets) et dans le magasin Cash Converters...pour une poignée d'euros.

Je me tourne également vers l'achat d'occasion car je me rend compte que les enfants grandissent vite, trop vite, et que nos achats sont souvent vite désuets. Désuets à cause de l'âge, de leur taille, de leurs envies, des effets de mode... Comme tout passe, tout lasse (et encore plus vite chez les enfants), je préfère acheter d'occasion pour pouvoir contenter les envies de mon fils, mais aussi pour suivre son évolution, sans pour autant me ruiner.
Dernier achat en date : son nouveau vélo 20 pouces. Il était trop grand pour son ancien vélo. Il en faisait toujours, mais avait les genoux qui traînaient par terre (non j'abuse... ). Bref, nous avons décidé de déposer son vieux vélo au Trocathlon, et d'en acheter un autre dans la foulée. Une sorte d'échange. Une économie de 50% sur son nouveau vélo...vélo qui aura une durée de vie moyenne puisque Mini Loulou grandit et aura d'autres besoin dans quelques temps.
Achat d'occasion : le Trocathlon. Une façon simple et économique de se débarrasser de son vieux matériel de sport et d'en acquérir un nouveau, plus approprié, à moindre frais.
Le petit + du Trocathlon c'est de donner une nouvelle chance à son vieux vélo. On ne consomme pas pour consommer, on ne jette pas son matériel à la poubelle, en quelque sorte il est recyclé. Enzo a dit que son vieux vélo aurait bientôt une "nouvelle vie" grâce à un autre petit garçon.

Il y a plusieurs autres objets/jouets/meubles/jeux/matériel de sport que nous avons acheté d'occasion comme des DVD de dessins animés, des jeux et jouets, une malle, une canne à pêche, une longue vue... des objets que nous convoitions mais que nous n'avions pas besoin d'acheter neufs.

Ce que j'aime en achetant d'occasion, c'est qu'on inculque à nos enfants la volonté de faire perdurer les objets. Tout n'est pas "bon pour la casse", certains objets peuvent ainsi passer de mains en mains et faire plaisirs à plusieurs personnes qui ont un besoin à un temps donné.
J'aime aussi initier mon enfant aux achats d'occasion, car il se rend compte que s'il prend soin de ses affaires, il pourra lui aussi les revendre ...et ainsi de suite. Une manière de l'éduquer à conserver les jouets en bon état et à en prendre soin.


Il existe un tas de lieux pour acheter d'occasion...

Bien sûr, il y a les sites internet qui fonctionnent par petites annoncent et qui pullulent. Ils proposent une multitude d'objets de tout genre, à vendre. Sauf que c'est pas mon truc. Trop d'escroqueries, on ne voit pas toujours le produit en vrai...

Ce que je préfère, ce sont les puces, brocantes, bourses aux jouets ou autres vide-greniers. On peut aller y balader avec un besoin bien précis en tête ou tomber sur un coup de cœur et se faire plaisir.  Dans tous les cas, nous achetons un objet qui a une âme, qui a une vie antérieure, et on éduque nos enfants à accepter d'acheter "un peu abîmé" mais moins cher.
Et le plaisir de chiner vaut bien la concession d'un achat d'occasion plutôt que neuf.
Toutes les dates et lieux de vide-greniers dans toute la France ici

J'aime aussi les magasins d'achats d'occasion...ils regorgent d'objets en tous genre. C'est parfois le moyen de trouver un objet dont on a besoin, de pouvoir le voir, et de l'acheter à bas prix. J'ai été étonnée de pouvoir trouver des instruments de musique, des appareils photos, des livres, des appareils ménagers, des jeux de société, des appareils de sono, de la vaisselle...bref tout et n'importe quoi, selon vos envies et besoins.

J'ai découvert aussi que Facebook regorgeait de bonnes affaires. Il existe des groupes spécialisés dans les achats d'occasion de votre région. Une autre idée pour acheter d'occas'.

Et les boutiques de dépôt-vente ? C'est un autre moyen de voir et de toucher le produit avant d'acheter. Ce ne sont pas des chaines, juste de petites boutiques qui relayent les puces et vide-greniers, mais à l'année, de manière permanente. Dans ce genre de boutiques, vous pouvez trouver de tout selon la spécialisation du magasin : vêtements, chaussures, accessoires, puériculture, produits de luxe ...

Et n'oublions pas le Trocathlon, pour les articles de sport.

Et puis il y a des sites internet spécialisés, que je découvre en écrivant ce billet et dont je voulais vous parler. Moins connus, plus spécialisés, ils sont colorés, bien présentés et offrent un grand panel d'articles pour nos petits loups :

TooShort (troc et vente de vêtements enfants)
ToysLegend (le site de recyclage de jouets par ToysRus)
Baby'sTroc (le site du bébé d'occasion ou neuf)


Bien sûr, il n'est pas question ici de faire de nos enfants des radins en puissance, juste de leur apprendre la valeur des choses, de leur apprendre à discerner le besoin de l'envie (du caprice), de leur faire comprendre que l'argent ne fait pas tout, et que la surconsommation n'est que pure illusion du bonheur.

Et vous, vous achetez d'occas' ? 














5 commentaires:

  1. J'achète beaucoup d'occasion, mais jamais par correspondance. Je veux voir le produit (vide Grenier, bourse aux jouets).
    Je vends également quelques trucs dont je ne me sers plus via leboncoin, ça marche pas mal.

    RépondreSupprimer
  2. J'achète une grande partie de mon dressing sur Vinted, un super site de vêtements d'occasion de toutes marques et à destination de tous les budgets ! Sinon pour des achats plus ponctuels et précis, je me dirige vers leboncoin, une valeur sure.

    Leslie V.

    RépondreSupprimer
  3. C'est marrant parce que même pour les achats d'occasion les comportements différent.

    RépondreSupprimer
  4. Hello. Actuellement, je suis enceinte de jumeaux. Pour financer tous les achats nécessaires, j’ai contracté un prêt naissance chez Sofinco https://plus.google.com/+Credits-Sofinco/about . Cependant, les bébés grandissent vite et il faut toujours leur acheter plus de choses. Pour en avoir les moyens sur le long terme, je pense qu’opter pour des produits d’occasion est la meilleure chose à faire. Il faut cependant bien en vérifier la qualité. Merci pour toutes les bonnes adresses citées dans cet article :)

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir, de mon côté, j’ai testé http://www.despetitsetdesmarques.com pour mes enfants.
    Pour les mamans basées en métropole lilloise. La gérante se déplace à domicile, réalise une sélection des habits, j’ai ainsi revendu 30 habits environ pour 30 euros. En échange j’ai obtenu un bon de réduction à utiliser sur la boutique !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !