jeudi 30 juillet 2015

Bilan de mi-vacances d'été : et si on partait en vacances ?

1 mois que les grandes vacances ont commencé, et quasiment 1 mois jour pour jour que j'ai cessé d'écrire sur le blog (hormis pour partager avec vous mes trouvailles concernant les rendez-vous de l'été à ne pas rater dans le Var).
A part ça... je me fais très rare sur le blog, et encore plus rare sur les réseaux sociaux, et pour cause : j'ai le moral dans les baskets.



C'est pourtant la saison préférée des français, celle où on bronze, où on fait le plein de vitamine D. Cette même saison où on partage encore plus de temps en famille. Où on profite de la plage ou de la piscine (au choix). C'est surtout la saison des vacances, du farniente et de la "cool attitude".

L'été, c'est pourtant le moment que nous attendons, nous (notre famille), parce que nous troquons notre tablier contre nos maillots de bain (en tous cas au moins pour le midi, car nous travaillons tous les soirs). C'est la période que nous aimons voir arriver car nous savons que le travail sera certes plus intense mais beaucoup moins prenant dans le rythme de nos journées. Nous attendons l'été avec impatience...tout au long de l'année, et nous nous projetons dans des activités joyeuses et agréables : plage, cinéma en plein air, sorties entre amis, pique-nique sur la plage, et tout simplement la vie à trois loin (très loin) du quotidien de l'école.

Sauf que voilà, encore une fois cette année nous ne sommes pas en vacances durant l'été. Encore une année (ça fait la 5ème consécutive) que nous ne partirons pas en vacances. Encore un putain d'été où nous aurons à travailler pendant que les autres se délasserons et se prélasserons à la plage sans se soucier de l'heure et du temps qui passe. Encore un été de merde où le travail nous empoisonnera la vie. Ajoutez à cela le casse-tête chinois qui me prend la tête chaque jour pour la garde "nocturne" d'Enzo, et vous aurez le programme complet d'un été pourri.

Aujourd'hui, à mi chemin des grandes vacances d'été, j'ai le moral dans les chaussettes, je suis triste, déçue, navrée et inquiète aussi parce que mon moral vient abîmer ma santé. Mes douleurs d'estomac se font plus intenses, je suis fourbue, fatiguée et j'ai envie de pleurer.

Moi qui aime tant partager du temps avec mon fils, cette année, pour la première fois depuis 5 ans, je ne trouve pas la force de faire tout ce que j'aurais aimé faire avec lui. Nous nous couchons tard (à cause de ce boulot de ....), nous nous levons plutôt tard ... nous vaquons à nos occupations ménagères, puis nous mangeons, et nous repartons à la sieste jusqu'au moment d'aller à nouveau au boulot. La sieste est un passage obligé, le travail est trop dur en saison estivale, la chaleur nous assomme et rend nos organismes bien fragiles.
Heureusement qu'il y a eu notre anniversaire de mariage (3 jours de fête dont je vous parlerai bientôt), heureusement que la marraine d'Enzo nous a rendu visite 4 jours...heureusement qu'il y a eu ces deux évènements pour nous distraire et nous prouver que nous sommes vivants...mais sinon, sinon il n'y a rien, rien du tout. Nous ne faisons rien, le temps passe, nous écrase et la rentrée arrivera avant même que nous ayons pu récupérer un peu de vitalité et profiter.

Au début des vacances, je vous écrivais (sans publier, ça n'est resté qu'un brouillon), je vous écrivais pour vous dire quelles étaient les vacances d'été idéales pour mon petit bouchon. Je voulais qu'il se crée des souvenirs, qu'il s'amuse, qu'il rit, que nous partagions du temps ensemble... ça ressemblait à ça : " Je veux le regarder jouer cet été, je veux profiter de son enfance qui file trop vite, je veux qu'il s'amuse, insouciant, je veux qu'il s'éclate et qu'il passe un été doux, chaleureux et heureux !!!"...mais au lieu de ça, nous traversons l'été à la vitesse grand V avec lassitude, fatigue et énervement.

Métier de merde!
Fatigue de merde !
Pas de vacances (pour la 5ème année consécutive).
Pas de souvenirs (ou très peu) pour mon Mini Loulou.
Et encore une fois la culpabilité qui me ronge.
Je pleure ...

6 commentaires:

  1. Je tombe sur votre site par hasard et je tenais à vous souhaiter bon courage pour cet été.
    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour ce message d'encouragements !
      L'été est plus calme côté blog ...
      Bel été à vous aussi !
      Virginie

      Supprimer
  2. Bonjour Maman Fatiguée !
    ...Nous comprenons très bien votre fatigue et votre lassitude car le travail occupe une trop grande place aussi dans notre vie tout au long de l'année et nous ne prendrons pas de vacances cet été encore ! Ne sous-estimez pas les moments de bonheur passés avec votre fils ! S'ils vous semblent trop peu nombreux, ils resteront gravés pour toujours dans sa petite tête et le simple fait de se les remémorer lui rendra magiquement le sourire si un peu nostalgie venait à s'emparer de lui (le tout agrémenté de détails comico-magiques dont seuls les enfants ont le secret)!
    Et puis il n'y a pas qu'aux yeux de votre fils que vous êtes une personne importante !...vous l'êtes aussi ....pour nous ! Votre blog et vos suggestions nous guident souvent dans le choix de nos sorties, pour le plus grand bonheur des petits et des grands !
    Bon courage pour votre saison et à bientôt donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, un grand MERCI pour ce commentaire qui me va droit au cœur. Effectivement, mon fils n'a pas l'air de souffrir de la situation. Il a l'air heureux, mais c'est dans mon cœur que tout est lourd. A force de travail et de fatigue, on craque, forcément ...
      Vous non plus, pas de vacances cet été ? Je vous envoie tous mes encouragements en espérant que vous trouviez quelques moments de tranquillité pour profiter (un peu) de l'été.
      Merci pour votre message et vos "compliments" sur le blog ...
      @ bientot !

      Supprimer
  3. Parfois, on s'inquiète trop ... je vois mon fils finalement pour lui les vacances c'est d'abord pas d'école ..; et ça il apprécie ... ensuite c'est pas forcément "partir", c'est de faire comme tu fais avec Enzo des petits moments de bonheur, tout simplement... et puis il faut se dire que ça a aussi beaucoup d'avantage de partir en vacances après les autres ... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marie-Bé...ça fait déjà plusieurs jours que j'ai lu ton commentaire, et ça a fait son petit bout de chemin dans ma tête (de blonde). En effet, tu as raison, l'essentiel c'est qu'il soit en vacances. C'est ce qui est primordial pour lui.
      Ensuite nous partageons déjà beaucoup de choses ensemble...et je dois me contenter de ça, parce que, pour l'instant, je ne peux pas lui offrir autre chose !
      Merci pour ton message réconfortant.
      Bizzz

      Supprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !