lundi 7 septembre 2015

Difficultés scolaires : je n'arrive pas à l'aider !

C'est un billet d'au secours aujourd’hui, un billet de désespoir face aux difficultés que rencontre mon  fiston à l'école. Un message de moi à vous, comme un défouloir, pour faire sortir ce mélange de colère et de peine.
C'est un billet d'appel à l'aide...parce que peut-être que VOUS aurez la solution !



Mon fils, 7 ans, au CE1 depuis à peine une semaine est en difficulté scolaire.
Et je ne sais plus quoi faire pour l'aider.
C'est dur, très dur de ne pas pouvoir lui venir en aide, de ne pas pouvoir lui apporter de solutions pour qu'il réussisse enfin dans ses apprentissages.
Et c'est d'autant plus dur que je suis une ancienne enseignante, que je sors de l'IUFM où j'ai été formée, que j'ai eu des cas difficiles dans mes classes...mais aucune difficulté qui m'a paru à ce point insurmontable. Probablement parce que ça n'était pas mon fils, parce que je ne prenais pas tant à cœur l'échec d'enfants qui n'étaient pas les miens... Surement aussi parce que devant une classe de 30 élèves, on ne peut pas emmener tous les élèves à l'excellence , en tous cas pas comme on le voudrait, par manque de temps.
Mais là, j'ai tout mon temps pour l'aider, mais visiblement pas les bonnes armes pour me battre et vaincre ses difficultés.

Je me sens désemparée face à ses difficultés, ayant essayé toutes les méthodes que j'ai appris quelques années plus tôt. J'ai tout tenté, sans résultat et ça me rend dingue de ne pas pouvoir l'aider alors que c'est ma formation initiale. Je suis en colère contre moi, et du coup en colère contre lui parce que je ne remplis pas ma mission de maman-instit. Parce que je ne suis pas capable de l'aider. Parce que je ne sais même pas quel est son problème.
Il faut dire que quand on a plus de classe, il est difficile de se faire une idée, par rapport au niveau des autres. Je connais les attentes officielles en fin de CP... je sais qu'il a du retard en lecture, mais je n'arrive pas à savoir si ça manière d'apprendre, si les embûches qu'il rencontre sont "normales" ou si cela relève de difficultés plus lourdes.

Il n'arrive pas à apprendre. C'est pas plus compliqué que ça. Il ne retient pas ce qu'il apprend. Il galère ! Nous avions déjà pointé cette difficulté en milieu de CP, mais à force de persévérance et de soutien de la maîtresse, nous avions fini par arriver à un résultat convenable pour une fin de CP, notamment en lecture, car pour le reste il est assez vif d'esprit et très intelligent. La maîtresse de CP avait souligné le fait qu'il ne voulait pas grandir et qu'il avait du mal à se concentrer... Est-ce qu'il en est toujours au même point ? Agité, il l'est. Mais est-ce pour autant une complication médicale?

Aujourd'hui, il est rentré au CE1, et dès les premiers devoirs donnés par le maître, c'est une prise de tête permanente pour lui faire faire les devoirs à la maison, non seulement parce qu'il a du mal à se concentrer mais surtout parce qu'il n'arrive pas à retenir.. Tenez, par exemple, ce week-end il devait apprendre 12 mots. Il devait être capable de les écrire correctement, en vue d'une dictée. Et bien cela fait 72 heures que nous rabâchons, et il ne les connait toujours pas tous. Ce sont pourtant des mots simple : alors, avant, après, la classe, les vacances, je m'appelle, il y a, voilà... Et bien au bout de nombreux essais, de nombreuses heures devant son cahier, il ne sait toujours pas. Il remplace le "s" par un "e" à la fin de "alors"...il oublie l'accent sur le "a" de "voilà"...et c'est comme ça pour à peu près tous les mots à apprendre. Et j'ai tout essayé pour qu'il les retienne : répéter à haute voix, épeler, écrire, recopier, des lignes d'écriture, l'ordinateur, des moyens mémo-techniques (son père lui a même inventé une histoire pour retenir la difficulté d'un mot), bien sûr, nous avons aussi menacé, puni, privé...ou alors récompensé. Mais rien n'y fait. On dirait qu'il n'imprime pas. Qu'il n'y arrive pas!

La séance de devoirs finit forcément par des pleurs (de son côté) et des cris (de notre côté). On finit par le punir...parce que ce qu'on lui demande est simple, et pourtant il bloque. Ça m'arrache le cœur de devoir crier, mais j'en arrive à être obligée de crier, parce que ça me rend dingue qu'il n'y arrive pas. Parce que mon inaptitude à l'aider me rend folle, me blesse et du coup, me met en colère.

Je ne sais plus quoi faire...alors si vous avez des idées, des méthodes...je suis preneuse. Je veux bien tout tester pour pouvoir aider mon fiston, qui, je le sais, est loin d'être idiot. Je souhaite réussir à contribuer à sa réussite, parce que c'est mon rôle, parce que c'est notre rôle de parents, et que nous nous devons de le soutenir.
Je ne veux plus avoir à supporter ces crises de larmes et mes "pétages de plomb" à chaque fois que nous entamons les devoirs.
Et , croyez-moi, je ne veux pas qu'il soit le premier de la classe, je veux juste qu'il réussisse à s'en sortir, qu'il "apprenne à apprendre" pour avoir des bases solides.



16 commentaires:

  1. Hello, je ne suis pas maman ni instit, donc pas forcément à même de donner des conseils, mais avez-vous essayé la méthode ludique ? Par exemple, faire un pendu avec les mots à apprendre qu'il essaye de deviner d'abord, puis de vous faire deviner ? Sinon, pour les enfants un peu agités, une de mes maîtresses m'avait donné une super technique (plutôt pour les poésies, mais qui sait, s'il a une mémoire auditive, ça peut aussi marcher) : réciter les leçons en faisant des 8 (en marchant). Non seulement, ça aide bien à mémoriser, mais en plus, c'est parfait pour les enfants qui ne tiennent pas en place !
    Bon courage à vous en tout cas pour la suite en croisant les doigts pour qu'il y arrive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je pense avoir tester bon nombre de méthodes, dont des méthodes plus ludiques (notamment par ordinateur) mais il décroche et ne semble pas imprimer ce que je lui dis. Et ce qui est bizarre c'est que pour les poésies, par exemple, il est hyper doué !
      Je n'y comprends rien?
      Merci de votre aide, on va tenter d'autres jeux !
      Bonne journée !

      Supprimer
  2. En as tu discuté avec sa maitresse ? Peut être saurait-elle déceler ce qui bloque en le voyant travailler en classe.
    Bon courage en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, l'an passé on en a beaucoup parlé avec sa maîtresse, elle disait qu'il n'était pas mature, qu'il n'avait pas le gout de l'effort et qu'il manquait cruellement de concentration.
      Apparemment, on est toujours dans le même schéma cette année, mais quoi faire pour l'aider à passer outre ?
      Merci pour votre aide !

      Supprimer
  3. Bonjour on dirait ma fille pourtant aujourd'hui elle est en 4eme !! Vu ses difficultés j'ai demandé à la faire redoubler en cp mais on m'a dit elle est pas bête et en plus ça pas encore la rendre plus bébé alors on va la tirer à grandir alors depuis je me dis elle va murir mais non rien à faire elle a passé juste les années de primaire pour arriver au collège avec une difficulté à retenir ce qui ne l’intéresse pas, on a même eu droit a 3 ans d'orthophoniste car ça moulinait tellement dans sa tête que les mots sortaient dans le mauvais ordre mais voilà en tête à tête avec l'ortho elle était assez calme parce que seule alors qu'en classe elle se dispersait à voir que untel jouait avec sa gomme que l'autre avait pas mis les mêmes chaussettes mais le cours mystère elle savait plus, j'ai essayé les leçons avec elle mais j'étais comme toi alors on a essayé avec sa grande soeur c'est un peu mieux mais pas toujours concluant surtout si le sujet ne lui plait pas elle fait comme un blocage car ça la saoule, par contre tu vois cet été elle a voulu apprendre l'espagnol vu qu'elle en aurait à la rentrée alors sa soeur lui a appris à compter et les couleurs et bien elle s'en souvient super bien pourquoi parce qu'elle l'a décidé, je pense que tu dois laisser faire même s'il retient pas ces mots il a le temps de les revoir, faut juste faire le deuil de l'enfant premier de la classe (moi les 2 grands ont toujours été dans l'excellence donc dur d'un coup) mais après un long travail j'ai pris sur moi je l'aide même des fois à écrire sa leçon tout ce qui l'aide à garder du plaisir à l'école et c'est pas simple. Après il va trouver sa voix et comme ma fille partira dans une voie courte pour soit un bac pro voir plutôt un apprentissage elle adore dessiner et le stylisme
    En tout cas sans baisser les bras ne vous prenez plus la tête tu vas t'user et lui aussi et pour rien j'ai fait et j'ai pas plus avancé alors le mieux c'est de faire des compromis genre s'il préfère les chiffre lui fait ça toi tu aides pour le français des devoirs moins courts pour pas le forcer et le laisser plus se défouler, tu verras tu auras pas l'excellence loin de là faut oublier mais petit à petit il fera un effort et comme une balance il cherchera l'équilibre dans ses résultats pour se maintenir
    Bon courage miss et surtout zen bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce long message. En effet, je devrais lui laisser plus de temps, ne pas m'affoler, le laisser grandir...mais c'est dur de le voir en difficulté. Et c'est dur aussi de voir qu'il n'a pas la niaque pour réussir. Ca aussi ça m'irrite.
      Je vais tenter de suivre vos conseils, de l'aider à grandir, de lui permettre de s'épanouir ailleurs, dans du sport, de la musique. Et je vais l'inscrire au sport pour qu'il se défoule. Ca, nous l'avions dans un coin de notre tête parce qu'on voit bien qu'il a besoin de courir.
      Merci mille fois !
      Je viendrai vous tenir au courant ...

      Supprimer
  4. Bonjour, je comprends votre désarroi mais n'ayant pas de difficultés avec mon fils en CE1 aussi je ne pourrais conseiller. Je pense qu'il faudrait trouver des jeux qui entraine la mémoire. Ca peut peut-être l'aider car c'est bien connu la mémoire ça se travaille. Et aussi chose difficile car moi aussi ça m'arrive, c'est de ne pas s'énerver contre lui, ne pas lui crier dessus car ça va ne faire que le bloquer encore plus et il pourrait avoir une phobie de l'école. Voilà je ne sais pas si mon commentaire pourra vous aider mais j'espère que ça va s'arranger pour vous. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Séverine, moi-même, ancienne instit, je n'ai pas de solutions, donc tous vos conseils sont bons à prendre.
      Je tente au maximum de ne pas m'énerver, mais c'est un garçon tellement brillant, tellement curieux, tellement vif que ça me dépasse de le voir galérer ainsi, et c'est ce qui me fait sortir de mes gonds.
      Alors j'essaye de me calmer, parce qu'effectivement je ne veux surtout pas qu'il se sente mal, qu'il ait peur d'aller à l'école ou qu'il se bloque. Dur dur !
      Merci pour ce message réconfortant !

      Supprimer
  5. Hello,

    Mon n°2 qui vient d'entrer au CP n'imprime rien. Ol lit un mot, il le lit seul, on voit un deuxième mot, -> il ne sait déjà plus lire le 1) mot.
    Je vais en parler à la maitresse, je cherche d'autres méthodes, et je vais appeller le cmpp (on a surement une dysphasie). Je veux savoir s'il n'y aurait pas une forme de dyslexie, quelque chose quoi !!!! c'est pas possible qu'il n'y arrive pas, il est pourtant intelligent et il comprend pourtant.
    Bref je ne t'avance pas plus, mais tape à toutes les portes, même pourquoi pas le médecin !
    Bon courage
    Bref

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, est-ce que votre enfant est agité ? Est-ce qu'il a du mal à se concentrer ? Moi c'est un trouble qui accompagne son problème de mémorisation, peut-être est-ce lié ...

      Supprimer
  6. Bonjour, j'ai le même problème avec mon fils de 6 ans. Il est né en fin d'année, le 29 décembre 2008. On me parle depuis la grande section de maternelle de manque de maturité et qu'il faut attendre le déclic. Je me bat à ces côtés depuis deux ans maintenant.

    C'est beaucoup de souffrance aussi bien chez lui que pour moi.

    Je me suis battue pour qu'il soit maintenu en grande section et mes efforts ont été vains.

    Rentré au CP l'année dernière, comme je m'en inquiétais, il a galéré pendant un an (cri - pleure - cauchemars....). Il n'arrive rien à mémoriser, n'arrive donc pas à lire et les dictées, un éternel recommencement il n'arrive pas à retenir ou écrit à l'envers (toujours zéro à ses dictées).

    Nous avons consulté pas mal de spécialistes, il va chez l'orthophoniste depuis 2013.

    Finalement je me suis battue pour qu'il est une AVS, j'ai porté recours et obtenu son maintien en CP et une AVS à mi-temps.

    Il commence son année de CP sur des chapeaux de roues, il est intéressée et sa motivation est d'être le plus fort et le plus grand de la classe.

    Nous l'avons inscrit à des cours de guitare (apparemment sa aide au niveau de la mémoire).

    On craint une dyslexie.

    Je vous conseille d'essayer la méthode des alphas, mon garçon a accroché et a réussi à m'associer les consonnes et les voyelles.

    Je ne savais vers qui me tourner, je pleurais tous les soirs, et je chercher du réconfort, mais personne pour me rassurer.

    L'année de CP est primordiale et j'espère que ces difficultés s'estomperont, mais c'est un combat permanent.

    Nous ne souhaitons pas que notre enfant soit le premier de la classe mais qu'il s'épanouisse et qu'il vive comme un enfant normal.

    Je vous souhaite énormément de courage et n'hésitez pas si besoin de vous confier, on a besoin d'être épaulée dans ces moments là.

    Une maman qui se retrouve en vous au travers des enfants;

    Virginie, une maman imparfaite également mais qui fera tout pour son enfant.

    METHODE DES ALPHAS - SUPER !!! ET AMUSANT POUR L'ENFANT. chez cultura ou sur les sites pour des petits jeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre témoignage, en effet, la souffrance de nos enfants est difficile. Je ne pense pas qu'une AVS soit la solution, parce qu'il est très vif dans les autres matières, mais il bloque en lecture et en orthographe. Je crois qu'il n'arrive pas à imprimer.
      Pour la méthode des ALPHAS, il l'a eu cette année...mais ça n'a pas eu l'air de l'aider, d'autant plus que la maîtresse menait de front 3 méthodes en même temps, c'est peut-être ça qui l'a noyé !
      Merci pour votre témoignage !

      Supprimer
  7. Maman avant d'être enseignante, la 1ere chose qui me vient pour vous aider, c'est de vous dire de consulter un psychologue et une orthophoniste. Votre désarroi est d'abord le sien, et ses difficultés sont peut être pathologiques. Qu il ne veuille pas grandir est un fait, mais il n'a pas le choix. Votre accompagnement est primordial mais peut être une aide extérieure aussi. Les parents ne sont, on le sait, pas tout puissants malgré leur amour et leurs envies de bien faire. Consultez!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce commentaire, effectivement, je pense que je vais aller consulter. Je m'oriente de plus en plus vers un trouble de l'attention vu tous les témoignages que j'ai reçu. J'en parle ce midi avec une orthophoniste, je vais déjà voir son point de vue. MERCI !!!!

      Supprimer
    2. De rien, et surtout, j'espère que vous allez trouver des réponses, voire des solutions!!!
      Bon courage :)

      Supprimer
  8. Bonjour
    Après différente recherche sur le net, je viens de découvrir votre blog. Et je reconnais bien mon fils dans votre description. Je voulais savoir si vous avez trouver des solutions depuis le temps. Merci

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !