mardi 22 avril 2014

Le Footing, ma passion ? Mon oeil ...

Comme vous le savez peut-être, il y a plus d'un mois, j'ai tenté de me mettre au régime, et comme il n'y avait AUCUN résultat, j'ai tenté de me mettre au footing (ou course à pied) un mardi soir, sur un coup de tête, et depuis, tous les mardis soirs, je cours...

Je cours autour d'une piste d'athlétisme qui compte 400 m de circonférence, et j'essaye de faire la maximum, en sachant que je ne suis pas sportive et encore moins marathonienne. 


J'ai choisi un lieu répétitif pour courir (des tours de piste) parce que je trouve que c'est plus motivant de pouvoir compter et comptabiliser les tours courus et ainsi évaluer ses progrès facilement. De plus, il n'y a aucune voiture qui passe, donc personne qui (en passant près de moi) se dise  que "je fais bien de courir vu mon gros c.." ou que "je ferai mieux d'arrêter le Nutella". Même si je ne les entends pas, je préfère leur éviter ce plaisir, parce que moi (au moins) je cours ! Na !
 

Bon, maintenant faut que je vous avoue deux choses :

1. Je n'ai pas perdu un centième de gramme de gras

2. J'ai beaucoup de mal à progresser en course, je galère toujours autant à bouger et à me surpasser

Voilà pourquoi je vous fais cadeau de ces petites notes prises ça et là, au rythme de mes sorties footing...

Tu sais que tu es une "quiche" (soit nulle à chier) en footing quand avant même d'avoir tenté la course à pied tu t'es déjà acheté tout l'équipement à la "wanegen" (pantacourt, débardeur de sportive technique et anti-transpirant, baskets running flashy) , le total look de sportive (du dimanche).

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu portes tout l'équipement qui te permet de mesurer ton souffle, ton rythme cardiaque, tes calories... alors que tu fais 5 minutes de course.

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu as payé tes nouvelles baskets une centaine d'euros pour environs 20 minutes de course/semaine. Ajoutons à cela que tu as mis plus de temps à choisir tes chaussures qu'à courir.

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tes mollets se contractent se tétanisent dès la première minute de course.

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu te découvres brusquement un terrain asthmatique au bout de 2 minutes de course au point de vouloir te coucher là, tout de suite pour récupérer ton souffle. 1 inspi 2 expi...ouais c'est ça ! Moi c'est plutôt 1 inspi agoissante et 10 expi (genre petit chien à l' accouchement).

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu transpires à grosses gouttes au bout de  5 minutes.

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu changes sans arrêt ton rythme de course, tu pars trop vite, tu te fatigues beaucoup trop vite et tu ralentis encore plus vite...Sache que le départ en trombes n'est pas cyclique, c'est en début de footing et c'est tout !

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tout est bon pour t'occuper l'esprit alors que tu cours ...Tu changes de zic, tu regardes rapidos tes mails, tu chantes voire même tu cries...

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu te fixes des objectifs sensiblement équivalents aux objectifs des fois précédentes (genre "allez courage ! quelques mètres centimètres de plus")

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu passes beaucoup de temps, après la course à t'étirer, faire quelques pas chassés, quelques étirements des jambes, des bras, des abducteurs, que tu trottines en marche arrière "genre la fille elle a couru deux heures".

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu fais autant de marche rapide que de course à proprement parlé. Mais toi, t’appelles ça du footing !

Tu sais que t'es une "quiche" en footing quand les personnes que tu croises, et qui marchent, te doublent.  La honte !

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu sens que ton corps est lourd, mais lourd...et que ton gras bouge, mais bouge...
A moins que ça veuille plutôt dire que je suis grosse :-(

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu respires comme un boeuf à peine fini, et ce pendant les 20 minutes qui suivent (même si tu ne fumes pas)

Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand après l'effort il te faut absolument le réconfort : eau sucrée et barre de céréale survitaminée ... sinon tu meurs !
PAS MOI !
Tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu ressens chacun de tes muscles après l'effort. Genre même ceux que tu ne soupçonnais pas.

Et enfin tu sais que tu es une "quiche" en footing quand tu n'arrives pas à atteindre les 30  minutes de course à pied qui représentent LE seuil de "respectabilité" (y parait que quand on atteint 30 minutes on a fait le plus dur...alors qu'on a fait le plus dur quand on a chaussé ses baskets et couru pour la première fois, ça c'est une performance)

Alors si après toutes mes notes, prises lors de mes différents rendez-vous footing, vous êtes toujours partantes pour aller courir, voici deux sites qui vous motiveront. 


Ouais euh ... pas que !!!!

Débuter la course à pied cliquez ici
Débuter et progresser cliquez ici



9 commentaires:

  1. Je suis aussi une quiche en footing, je ne sais pas courir mais alors pas du tout ... en plus je déteste ça...je te trouve déjà HYPER courageuse d'avoir tenté l'expérerience..il paraît qu'après avoir franchi un "certain" cap, l'activité devient plus facile voir agréable...je n'ai malheureusement jamais franchi de "CAP" ...est-ce que tu n'aurais pas une copine pour aller courir je suis sure que ça peut motiver ou alors ton homme ?? Biz & bon courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi non plus j'ai pas franchi le cap, et pour être honnête avec toi, je ne l'aperçois même pas, au loin...;-)
      Quelle galère !
      Bizzzz

      Supprimer
    2. Oups, et pour répondre à ta question, je préfère courir seule, juste pour me vider la tête. Je parle déjà trop dans mon métier et à la maison, j'ai besoin de solitude...

      Supprimer
  2. Moi aussi je cours mais je serais incapable de le faire seule et à faire des tours de stade ! Je sais pas comment tu fais ... Moi je cours avec des amies ou amis et c'est très motivant quand tu sais que tu as quelqu'un du même niveau que toi à côté de toi. Chacun de surpasse pour faire mieux et quand l'un semble vouloir lâcher l'autre l'encourage. Je trouve ça bien. En plus je cours en forêt et les petits oiseaux et autres petites choses à regarder m'empêche de faire une fixe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (J'ai été coupée, je continue ...)
      une fixette sur la difficulté .
      Et télécharge Runtatstic sur ton iPhone, c'est top pour contrôler tes progrès.
      Persévère Virginie ! Gros bisous.

      Supprimer
    2. Ah toi aussi tu cours? Et tu trouves le temps de courir régulièrement ?
      T'es vraiment parfaite ... ;-)
      Alors pour répondre à tes questions, je cours seule parce que j'ai besoin de me retrouver seule, sans avoir à parler, au calme juste moi et moi. C'est peut-être idiot parce que du coup, je ne me force pas trop.
      Et l'un entraine l'autre, je cours autour du stade pour pouvoir voir mes progrès, mais aussi parce que c'est sécurisé. Seule en campagne c'est pas le top. Et puis le stade n'est pas loin de chez moi, et pendant ce temps-là Enzo est juste à côté au cirque.
      Mais j'avoue que c'est très dur de courir. Cela dit, je le savais ...
      Bises
      Virginie

      Supprimer
  3. Nous pour se motiver on court le dimanche matin en famille, clément en vélo, et mon mari et moi à la course à pied, et ça fait vraiment du bien, 2 tronçons de piste cyclable, et voilà après on est serein pour le reste de la journée, et pour le coup dimanche dernier on a pas été car pluie et bien on l'a tous ressenti, énervement, raplapla... Ca fait du bien de s'oxygéner le cerveau et d'évacuer les toxines ! Il faut persévérer Virginie ! Ne te décourage pas ! et tu verras un jour tu aimera ça ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ça ne me tente pas tous ensemble. Peut-être parce que je sais très bien que je suis une M.... en footing et que du coup ils vont se moquer. Et puis j'ai besoin d'être seule, si c'est pour gueuler sans cesse après Enzo, ça va vite devenir insupportable.
      Cela dit, l'idée de la sortie familiale, y a rien de mieux. Je le ferais bien, mais à pied, en marche et Enzo à vélo. Pourquoi pas !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !