mardi 1 septembre 2015

Nos Bonnes Résolution de Rentrée des classes



L'enfant et l'insolence


L'enfant ayant profité,
Tout l'été 
Se trouva fort dépourvu 
Quand la rentrée fut venue.
Pas un seul mot doux, 
sans animosité ni courroux. 

 
Il alla trouver prétexte
dans la jeunesse, guide de son cortex.
Le priant d'arrêter 
de le guider vers ses marques d'irrespect
avant que la sentence ne soit tombée. 
"Je paierai pour interrompre 
cette insolence qui me corrompt",
dit l'enfant.
Mais cortex d'enfant 
n'est pas si complaisant, 
c'est là son moindre défaut. 
Que faisiez-vous lorsque vos parents, 
suppliants, vous demandaient, insistants :
"Utilisez-cher enfant, un vocabulaire châtié et poli, envers vos parents qui vous nourrissent!".
Nuit et jour, votre langage grossier, irrespectueux et irrévérencieux
a su irriter et gâcher la tranquillité estivale de vos aïeux.
Vous étiez insolent ? J'en suis fort aise :
Et bien maintenant, censurez-vous !

                                                          Une Maman (im)Parfaite inspirée

 Toute ressemblance avec l'excellente Fable de La Fontaine est bien évidemment volontaire.

Vous l'aurez compris, cet été, notre Mini Loulou, 7 ans (et encore toutes ses dents malgré tout) a décidé d'être insolent, désagréable, orgueilleux, arrogant et légèrement culotté. Pour faire simple, Môsieur pétait plus haut que son cul, étant persuadé de tout savoir sur tout...(à 7 ans... je le rappelle!).
Sa manière de parler déviait très rapidement vers une forme de "violence", ou plutôt d'agressivité. Ne laissant que très peu de place au dialogue, étant sans cesse dans la recherche du conflit et de l'explication rationnelle pour tout.
L'été s'est passé dans un climat tendu entre lui et nous. Lui, tenant bon dans sa suprématie de petit roi de fils unique, imbus de sa personne, se la pétant ... surtout en public. Et nous, à bout de nerfs, tentant toutes les solutions glanées ça et là pour qu'il redevienne enfin ce petit garçon doux, calme et poli.

J'en avais assez d'observer mon fils ainsi. De le voir parler mal à son entourage, irrespectueux des grandes personnes, étant persuadé d'être plus intelligent qu'eux. Et j'en avais plus que marre d'entendre ses questions routinières sur le Pourquoi du Comment ... Pourquoi je dois me laver les dents ? Pourquoi je ne peux pas aller jouer dehors ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi...comme si nous devions lui rendre des comptes... à lui, 7 ans 1m20 et 25kilos...

Nous avons donc rassemblé les membres qui composent notre famille pour une sorte de conseil de famille extraordinaire. Im-po-ssi-ble de continuer ainsi !

Nous lui avons rappelé les règles de la maison, sa place au sein de la famille, les responsabilités qu'il avait, notre place vis à vis de lui, et nous en avons profité pour lui exposer tous ses privilèges, privilèges qui pouvaient être abolis en un claquement de doigts. Pour résumer, on lui a montré qui était le chef ! Tout en lui indiquant qu'il avait une place de choix dans notre famille et qu'il devait s'en rendre compte.
Nous avons également écouté ses arguments, voulant à tout prix comprendre pourquoi il faisait preuve de tant de colère et de hargne à notre égard. Il a soulevé plusieurs difficultés :
- notre temps passé sur les oridnateurs
- notre temps passé à dormir l'après-midi
- notre quotidien toujours pressé
- et nos colères contre lui... nos colères pas toujours raisonnées et raisonnables.




De là, ont découlé quelques bonnes résolutions que nous allons tenter de respecter pour cette rentrée des classes :


LUI 

Parler et s'adresser aux autres poliment. Arrêter son insolence ! Ne plus répondre.
Assumer ses responsabilités au sein de la famille (ranger sa chambre, dresser et débarrasser la table...)

Essayer de se poser et réfléchir quand on est en colère.

Arrêter de dépenser à tort et à travers.

Travailler à l'école (faire de son mieux, montrer qu'il a envie de progresser)

Si Enzo respecte ces engagements, il aura son argent de poche en fin de semaine, s'il ne les respecte pas...il sera privé d'argent de poche et de jeux/jouets qu'il aime (tablette, Tv, Légo...)


NOUS

Surveiller notre langage, nos sauts d'humeur et notre agressivité (il est comme on l'éduque)... augmenter le débit de mots doux et tendres.

Espacer nos temps de travail sur ordinateur (surtout quand il est avec nous)

Limiter nos dépenses futiles pour lui faire plaisir (et moins culpabiliser de nos absences)

 Et nous avons proposé que dès que nous passons 1 semaine sans heurts, sans disputes caractéristiques et sans grosse colère, nous mettrons 10€ dans une tirelire pour nos prochaines vacances !


 De cette façon, nous espérons voir notre climat familial s'apaiser, nous espérons vivre plus sereinement, et surtout j'espère que la colère et les mots cinglants laisseront place à plus de douceur et de tranquillité. Je souffre de cette hostilité latente...même si nous avons de grands moments de câlins et d'amour pur (évidemment).



Voici nos BONNES RÉSOLUTIONS de rentrée !
On en reparle dans quelques temps !

Et vous, avez-vous pris de bonnes résolutions ?



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !