mercredi 27 avril 2016

Difficultés de concentration et de lecture ... enfin, une piste !

~~ Les chroniques du quotidien  ~~

Deux ans que je vous soumets ses difficultés à l'école.
Il est au CE1, à la fin du CE1, et quelques tracas subsistent encore.
Sa concentration est toujours compliquée. Il a du mal à fixer son attention sur les apprentissages et bouge beaucoup tout au long de ses instants d'école et de devoirs.
La lecture, même combat. Il a progressé, mais il est encore dans le déchiffrage, et bute encore trop sur certains sons. La lecture se fait complexe, et il ne prend aucun plaisir à lire.

Cela fait deux ans que je soumets régulièrement aux enseignants la nécessité de consulter un orthophoniste, et à chaque fois on me répond par la négative, me disant qu'il a été testé par le RASED, qu'il n'a pas de difficulté probante et qu'il doit juste se concentrer.

Cela fait deux ans que je me rends chèvre à lui faire faire les devoirs. Rusant de toutes les combines pour lui donner le goût de lire, pour fluidifier sa lecture et pour qu'il apprenne plus facilement ses leçons. 

Mais rien n'y fait ! Sermons, engueulades à répétition (et oui parfois ma patience est aux abonnés absents), carotte, apprentissage par le jeu, encouragements...

Et enfin, cette année (il aura fallu attendre le mois de mars pour qu'enfin son enseignant tire la sonnette d'alarme!), le maître m'a demandé de prendre rendez-vous avec un orthophoniste.

Et grâce à ce rendez-vous. Grâce à ce regard expert (car malheureusement -et ce n'est pas une critique- les enseignants ne sont pas formés pour détecter certains dysfonctionnements) nous avons enfin compris quel était le problème.
Dehors les "dys" en tout genre ! 
Notre fils n'est pas dyslexique, ni hyperactif, ni rien du tout d'ailleurs (même si ça n'est pas du tout une tare) il a "juste" un problème aux yeux.

Un foutu dérèglement oculaire qui trahit ses apprentissages.
Sa convergence est défaillante, de sorte que son regard saute. Ce qui fragilise énormément la lecture et la concentration. 


Un souci qui se règle en quelques séances d'orthoptiste, aidé par l'orthophoniste pour rattraper son léger retard à l'école.
Des exercices oculaires, couplés à des exercices sur les sons complexes et sur sa capacité à se canaliser pour qu'enfin, il accède au savoir sans peine.

Bon sang ! Tout ça pour ça ! Un examen des yeux qui n'est pas automatique à l'école, et qui, pourtant, pourrait aider grand nombre de familles. J'avais ce problème enfant, et il en a hérité. J'étais à 100 000  lieux de faire le rapprochement avec problème de convergence et difficulté d'apprentissage...et pourtant.

Aujourd'hui, je suis heureuse de vous dire que nous avons enfin une réponse concrète, et des solutions pour l'aider. Finies les crises de nerfs pour lui faire lire quelques lignes. Aujourd'hui nous pouvons l'aider. 
Déçue d'avoir réagi par la colère (à certains moments de ses études), je suis aujourd'hui soulagée de pouvoir mettre des mots sur ses difficultés. 
J'aurais aimé avoir la solution plus tôt, pour l'aider plus tôt et ne pas perdre autant de temps. Mais j'ai fait confiance à l'avis des enseignants. Je n'aurais pas du. Mais je ne leur jète pas la pierre (Pierre), dans un groupe de 30 élèves, difficile de tout détecter.
Une Maman doit se fier à ses impressions. Inutile de faire le tour de tous les médecins, mais le regard professionnel des orthophonistes suffit parfois à déceler le problème !

C'est un petit garçon "qui en a sous la pédale" m'a dit l'orthophoniste, alors supprimons ce souci mécanique pour qu'il s'épanouisse enfin à l'école. Car apparemment, ce dysfonctionnement rend très probablement difficile son temps de présence à l'école. Il doit redoubler d'efforts et se fatigue plus vite.

Peut-être une piste à explorer, pour vous, qui n'avez pas encore mis de mot sur leur trouble d'apprentissage !

3 commentaires:

  1. Milo ā eu la chance d'être detecté pour sa vue : 6 mois trop tard il perdait son œil. Il a passé des mois avec un cache 24h/24. Les lunettes ne le corrigeaient pas. Des mois de lutte, d'orthoptiste pour finir avec un œil correct et un verre enorme. Un examen en maternelle aurait permis une conservation de l'œil.
    Il travaillait bien pourtant mais semblait " gauche et pataud" . On n'a rien vu !
    La prévention est faite selon les écoles les mairies ou les budgets c'est triste à dire mais quelle bêtise de ne pas miser sur la prévention .
    Courage à Enzo.
    Maman de Milo

    RépondreSupprimer
  2. Ben tiens, comme ça me parle!! Gnome1 est en CE2, c est moi qui ait insisté aupres du maitre en CE1 pour faire un bilan chez un orthophoniste, 6 mois de liste d attente... Bref, le maitre pensait que c était seulement un retard de lecture classique. Moi aussi j ai fait confiance au maitre un temps. Puis j ai consulté, Gnome1 est dyslexique dysorthographique et lui aussi a des soucis de convergence (bilan chez orthoptise, visite prevue demain chez ophtalmo...) et ca lui facilite pas la vie non plus... Il avait été détecté "a haut potentiel a la mi CP" (on a fait le test sur les conseils de la psychomotricienne qu on avait consulté pour un bilan car Gnome1 etait tres agité en classe depuis toujours) et c est ce haut potentiel qui a masqué la dyslexie si longtemps car il compensait par diverses astuces... Aujourd'hui on sait, reste qu'a digéré le diagnostic et à aider notre loulou au mieux. Mais j avoue que deja poser un diagnostic ca solage, ca aide et ca permet de moins s enerver sur ces petits bouts!!Allez courage!! Et bonne reeducation a ton loulou, ca ira mieux apres :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, poser un diagnostique est essentiel. Et pour tout le monde.
      Pour l'enfant, pour les parents et pour les enseignants.
      On arrive à mieux les aider et à moins s'énerver au moment des devoirs parce qu'on comprend mieux le pb.
      Les enseignants ne sont pas formés pour détecter ce genre de pb. Et noyés dans la masse nos enfants passent parfois inaperçu ou bien font illusions avec d'autres capacités.
      Je crois que, comme toujours, il faut faire confiance à nos instincts de parents et agir quand on le sent.
      Nous, nous avons perdu 1 an et demi. J'aurais du insister ...
      Bon courage pour la suite.

      Supprimer

Merci pour votre commentaire ! Laissez votre prénom !